logo eGrammaire


2.3. Le Groupe verbal


Le groupe verbal se compose évidemment d'un verbe, mais ce verbe peut aussi être accompagné de groupes nominaux. Ce que nous avons dit plus haut vaut encore ici.

Occupons-nous d'abord du verbe lui-même.

2.3.1. Le Groupe verbal dans la phrase simple


Le verbe est, bien sûr, le noyau du groupe verbal. Son importance vient du fait qu'il concentre sur lui plusieurs phénomènes:

  • il prend les marques de temps, de mode, de voix, de nombre et de personne (conjugaison).
  • il relie entre eux le groupe sujet et toutes sortes d'autres groupes par sa valence.

On se reportera à l'unité sur les verbes pour ce qui est de la conjugaison. Mais en ce qui concerne la valence, nous allons nous en occuper tout de suite.

2.3.1.1. Le verbe et sa valence

Si vous avez fait un peu de chimie, vous savez ce qu'est une valence. Rafraichissons les mémoires défaillantes:

L'oxygène a une valence 2.

valence de l'oxygène

Dans une molécule d'eau, H2O, l'atome d'oxygène a une valence 2, car il peut accrocher à la fois 2 atomes d'hydrogène, chacun de ces atomes ayant une valence égale à 1.

Pour dire les choses plus simplement, O a deux bras, alors que H n'en a qu'un.

La valence explique donc le nombre de liens qu'il peut y avoir entre un atome et d'autres.

valence du verbe

Lorsqu'il s'agit d'un verbe, la valence décrit la façon dont il est relié à ses compléments, c'est-à-dire aux groupes nominaux ou verbaux qui se rapportent à lui.

Par exemple:

Pascal écrit une lettre à Corinne.

Le verbe écrit établit un rapport entre le sujet Pascal, un objet lettre et une certaine Corinne.

La valence du verbe est:

qn écrit qc à qn

Le verbe écrire admet donc un complément d'objet direct qc et un complément d'attribution
qn
par l'intermédiaire de la préposition à.

2.3.1.2. Les quatre grandes classes de verbes

Selon la valence du verbe, on distingue quatre grandes classes:

Les verbes intransitifs

Valence du verbe intransitif


Les verbes intransitifs, qui n'admettent aucun complément direct ou indirect.

Ils ont donc une valence 0.

Roger ronfle.

Le verbe ronfler se suffit à lui-même: l'information est complète.

Pour rappeler l'idée de valence, nous dirons qu'il est monovalent: il a un seul lien, avec le sujet Roger.


Les verbes transitifs directs

Les verbes transitifs directs, qui ont une valence sans préposition:

Paul regarde la mer. Jules, lui regarde la fille.

valence verbe trans. direct

Pardon pour ce mauvais jeu de mots... Mais vous voyez quand même que le verbe regarder admet ici un objet sans avoir besoin de préposition, donc, directement. Voilà pourquoi on l'appelle transitif direct, et son complément un complément d'objet direct (C.O.D.).

C'est un verbe bivalent, puisqu'il a deux liens: un avec le sujet Paul ou Jules, l'autre avec le cod.

Ces verbes sont très importants, car ils sont les seuls à pouvoir s'employer au passif.


Les verbes transitifs indirects


Les verbes transitifs indirects ont une valence avec préposition:

Marie-Françoise pense à sa grand-mère.
Jacqueline parle de ses vacances.

Ils sont eux aussi bivalents, puisqu'ils ont deux liens, un avec le sujet, l'autre, indirectement par l'intermédiaire d'une préposition (à, de etc. avec leur objet indirect.

avant le groupe nominal Ici, le verbe penser a besoin de la préposition à, le verbe parler de la préposition de pour être relié au complément. Il faut donc retenir que les verbes transitifs indirects admettent un objet, mais qu'ils ont besoin, pour le fixer, d'une préposition. Cette préposition dépend du verbe.

Lorsque vous avez choisi un verbe, vous n'avez donc plus le choix de la préposition.

Vous aurez donc tout intérêt à apprendre la préposition avec le verbe!


Les verbes trivalents, transitifs qui admettent un 2e complément associé au premier

Regardez bien ces exemples

Paulette montre sa collection de timbres à Jules. (1)
Michèle parle de ses vacances à Claudine. (2)
Claudine raconte ses vacances à Gonzague. (3)

Ces verbes ont pour valence 2.

valence avec c. d'attribution. La première sert à fixer le complément d'objet, direct dans les phrases n° 1 (sa collection de timbres) et n° 3 (ses vacances), et indirect dans l'autre cas (de ses vacances).

La seconde, qui passe ici par la préposition à, fixe le complément d'attribution.

Ces verbes trivalents décrivent une action où le c.o.d. passe du sujet au complément d'attribution, ou inversement.

Ainsi, on aura :

Pierrette donne une gifle à son patron. (4)

La gifle passe du sujet Pierrette au patron (complément d'attribution).

Le vieux Mathusalem a volé un billet de 100F à sa fille. (5)

Le billet passe du complément d'attribution fille au sujet Mathusalem.

notons Notons : Le complément d'attribution arrive donc en 2ème, comme complément associé, après un c.o.d. (le verbe étant alors transitif direct), ou un c.o.ind., comme dans la phrase 2, (le verbe étant alors transitif indirect).

Cette classification est un peu simpliste, mais elle est traditionnelle. La réalité est un peu plus complexe, et vous aurez intérêt, pour plus de détails, à vous reporter à l'unité sur le pronom personnel.

On peut cependant retenir que:

  1. Le verbe est relié à ses compléments (directs, indirects ou d'attribution) par un lien sans préposition (objet direct), ou avec préposition. Ce lien dépend uniquement du verbe.
  2. le verbe est relié aux autres compléments (compléments circonstanciels) avec ou sans préposition, ce lien dépendant de la réalité, et non pas du verbe: Charles dort *** le lit.

Que peut-on mettre à la place des trois étoiles? Regardez-le donc dormir!

Il peut dormir dans le lit ou sur le lit, mais aussi, si cela lui fait plaisir: sous le lit, près du lit, à côté du lit, devant le lit, derrière le lit, loin du lit, sans le lit, malgré le lit, etc...

La préposition que vous emploierez dépendra de la réalité, mais pas du verbe dormir

.

attention Attention : Quand on parle de valence, on n'évoque que le point n°1, c'est-à-dire le lien entre le verbe et ses compléments les plus intimes (direct, indirect, d'attribution...) ou encore l'absence de lien, comme dans le cas du verbe ronfler).


exercice

CHOISISSEZ UN CHAPITRE

Retour au début d'eGrammaire

Pages à feuilleter...

<< précédente |<>| suivante >>

Nouvelles...

Le module eGrammaire / Grammaire participative est en pleine révision.