logo eGrammaire


1 Définition


1.1 La comparaison

Lorsque l'on compare deux actions, il y a deux possibilités:

❏ ou bien le verbe de la principale est le même que celui de la subordonnée.

Dans ce cas, on fait l'économie du verbe de la subordonnée. On dit qu'on fait l'ellipse du verbe.

ex: Mireille Mathieu chante. / Mme Durand chante pareil
Mme Durand chante comme Mireille Mathieu.

❏ ou alors, ils sont différents.

Dans ce cas, on les emploiera tous les deux, et l'on fera, si possible, précéder le verbe de la comparative d'un ne explétif.

ex: Paul dépense plus d'argent qu'il n'en gagne.


1.2 Comparatif et superlatif

La comparaison se fait souvent au moyen d'un comparatif ou d'un superlatif.

Il y a, en français, deux sortes de comparatifs et de superlatifs:

1. le comparatif et le superlatif de supériorité:

Il se forme, pour les adjectifs réguliers, avec plus:

ex: Elle est plus grande que sa sœur. (comparatif)
C'est la plus grande de la famille. (superlatif)

2. le comparatif et le superlatif d'infériorité:

Il se forme, pour les adjectifs réguliers, avec moins:

ex: Elle est moins grande que sa sœur. (comparatif)
C'est la moins grande de la famille. (superlatif)

Vous avez sûrement remarqué que le comparatif était suivi d'une subordonnée, introduite par la conjonction que, alors que le superlatif était suivi d'un simple complément, introduit par la préposition de.


CHOISISSEZ UN CHAPITRE

Retour au début d'eGrammaire

Pages à feuilleter...

<< précédente |<>| suivante >>

Nouvelles...

Le module eGrammaire / Grammaire participative est en pleine révision.