logo eGrammaire



1 Définition

Nous connaissons plusieurs sortes de subordonnées :

  • Les relatives, qui se rapportent à un nom : C’est la poule qui chante qui a fait l’œuf. Qui chante se rapporte à l’antécédent poule.
  • Les circonstancielles, qui sont compléments circonstanciels du verbe principal. Quand il pleut, les escargots sortent de leur coquille. Quand il pleut est complément circonstanciel de temps du verbe sortent.
  • Les infinitives et participiales, dont le verbe est à l’infinitif ou au participe présent ou passé avec un sujet propre, et qui se rapportent au verbe comme complément : J’entends siffler le train (siffler le train, cod de entendre) / Le fusible ayant sauté, la pièce était plongée dans l’obscurité. (Le fusible ayant sauté, complément circonstanciel de cause de était plongée).


1.1 Qu’est-ce qu’une complétive ?

Il existe encore des subordonnées introduites par si ou que, dont la fonction dépend de la valence du verbe principal, et que l’on nomme complétives. Elles se rapportent à ce verbe, qui doit être un verbe opérateur avec la valence Verbe + si/que ou verbe Prép + que.

Ex :

La fonctionnaire m’a demandé si j’étais marié. (Demander + si)
Je lui ai répondu que je ne l’étais pas.( Répondre + que)

exercice

D'abord, faites un exercice sur les différentes sortes de que.

exercice


1.2 Les verbes opérateurs.

Un verbe opérateur est un verbe qui peut contenir dans sa valence une subordonnée introduite par que, ou un infinitif. Il a pour valence : Verbe + si/que ou verbe Prép + que. Ou encore : >Verbe + inf ou verbe Prép + Inf.


exercice

Et pour finir, faites un exercice sur que ou si.

exercice

CHOISISSEZ UN CHAPITRE

Retour au début d'eGrammaire

Pages à feuilleter...

<< précédente |<>| suivante >>

Nouvelles...

Le module eGrammaire / Grammaire participative est en pleine révision.